07 49 60 70 62 / 01 77 38 06 65 contact@isupcompta.online

La soutenance de votre mémoire DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion) nécessite une réelle préparation. Nous n’évoquerons pas ici le contenu du mémoire, mais la prise de parole en public. Même si le jury devant lequel vous passez n’est composé que de deux personnes, vous vous trouvez dans les mêmes conditions que si vous teniez une conférence en public, d’autant que vous devez prendre en compte le stress dû à l’examen. Voilà comment vous préparer à la soutenance de votre mémoire DSCG.

Présentation orale DSCG
Présentation orale DSCG

Répétez les 20 minutes de présentation de votre mémoire

La soutenance du mémoire DSCG dure en tout une heure. Durant les 20 premières minutes, vous devez préparer un discours pour présenter votre travail de recherche. Les 40 minutes suivantes sont réservées à un échange de questions-réponses avec le jury. 

Pour limiter votre stress, vous devez répéter votre allocution, jusqu’à la connaître sur le bout des doigts. Cela vous permet aussi d’ajuster la longueur de votre discours pour respecter votre temps de parole de 20 minutes en vous chronométrant. 

Dès lors que vous estimez être au point, demandez à des amis ou à d’autres étudiants de jouer le rôle du jury. Cela vous permet de vous mettre en scène et d’adapter votre comportement. Votre public de substitution doit jouer le jeu avec bienveillance, mais aussi ne pas hésiter à vous faire des remarques sur ce que vous pouvez améliorer.

Quel comportement adopter face au jury

Votre présentation personnelle compte pour beaucoup. Vous devez vous habiller de façon formelle, sans être guindé et vous montrer courtois et souriant, même si vous êtes stressé. Pour être sûr d’être ponctuel, partez très en avance pour ne pas ajouter de stress au stress. 

Vous vous adressez à un jury de deux personnes. Même si vous vous sentez d’emblée plus à l’aise avec l’une plutôt qu’avec l’autre, vous devez toujours vous adresser aux deux personnes, en établissant de constants contacts visuels. Vous ne devez jamais rester le nez plongé dans vos notes ou fixer un point lointain dans la pièce. Impliquez votre auditoire pour qu’il s’intéresse plus volontiers à vos propos. 

Exprimez-vous clairement, sans marmonner, et parlez suffisamment fort, sans bien sûr exagérer. Évitez toute grandiloquence ou tout effet de manche, mais ne vous montrez pas non plus trop timoré. Vous devez avoir l’air assuré, preuve que vous maîtrisez votre sujet.

Structurez votre intervention

Structurez votre intervention avec un fil conducteur qui vous permet de suivre des étapes claires et logiques et ainsi aborder tous les points cruciaux de votre mémoire DSCG. La technique de la pyramide inversée est recommandée, c’est-à-dire présenter en priorité les éléments fondamentaux de votre recherche. Cela vous permet de capter rapidement l’attention de votre jury. Par ailleurs, si vous manquez de temps pour dire tout ce que vous aviez préparé, vous aurez au moins parlé des points les plus importants. 

Jury mémoire
Jury mémoire

Captez l’attention du jury dès la première minute

La première minute de votre intervention est cruciale. Pour capter l’attention de votre jury, entamez votre allocution avec des éléments forts, par exemple avec la question principale à laquelle répond votre mémoire DSCG. 

Résumez ensuite votre propos à l’aide de mots-clés, destinés à être développés par la suite. Le jury sera ensuite dans l’attente de connaître les arguments correspondants à chacun de ces mots-clés.

Conservez le contact tout au long de la soutenance

Vous devez absolument conserver l’attention des membres du jury tout au long de la soutenance de votre mémoire DSCG. Si votre discours est récité d’un ton monocorde, vous risquez de les perdre rapidement.

Conservez un contact visuel constant pour que le jury se sente impliqué. Lors de votre présentation, vous êtes seul à parler, mais rien ne vous empêche de solliciter leur assentiment. Vous pouvez par exemple ponctuer vos propos par une question fermée attendant une réponse par oui ou par non en hochant de la tête. Ainsi, vous les obligez à maintenir leur attention. Cela vous aide en outre à rythmer votre présentation. 

Par la suite, lors de la séquence de questions-réponses, vérifiez que vous répondez bien à leurs interrogations en le leur demandant directement. Cela les oblige à répondre par « oui » et, inconsciemment à juger positifs vos échanges. 

Appuyez-vous sur un PowerPoint attrayant

Vous êtes autorisé à utiliser une présentation PowerPoint lors de la soutenance de votre mémoire DSCG. N’en abusez pas avec des fiches denses et illisibles, mais au contraire servez-vous-en pour illustrer votre propos avec des schémas clairs et compréhensibles en un seul regard. Soignez leur présentation et rendez-les attrayants avec des couleurs.

Ce support visuel aide le jury à comprendre votre raisonnement et à s’en souvenir, ce qui sera favorable pour votre notation.  

Syntaxe et vocabulaire
Syntaxe et vocabulaire

Travaillez votre syntaxe et votre vocabulaire

Lorsque vous préparez la soutenance de votre mémoire DSCG, vous devez travailler sur la syntaxe de votre discours. Ne vous perdez pas dans des phrases interminables, mais préférez au contraire des propositions courtes et percutantes, qui seront en outre plus faciles pour vous à retenir. 

Il existe une règle dite des 7 C pour guider votre rédaction : 

  1. Clarté pour une compréhension simple des enjeux ;
  2. Concision avec des phrases brèves, mais efficaces ;
  3. Concrétisation en utilisant des exemples illustrant vos propos ;
  4. Correction vous obligeant à vous exprimer dans un langage soutenu, sans faute de grammaire ou de syntaxe ;
  5. Cohérence avec une structure qui déroule les arguments dans un ordre logique, toujours en lien avec votre sujet principal ;
  6. Complet doit être votre discours pour répondre à toutes les questions inhérentes à votre sujet ;
  7. Courtoisie en vous montrant poli et respectueux de votre jury. Attention au stress qui peut vous pousser à oublier les règles de courtoisie élémentaires. 

Quant au vocabulaire, il doit être professionnel et précis. Le DSCG correspond à un haut niveau d’études et vous êtes censé maîtriser la terminologie propre au monde de la comptabilité et de la gestion.  

  1. Gérez le stress de la prise de parole en public

Vous subissez un double stress avec la prise de parole en public à laquelle s’ajoute l’inquiétude d’obtenir au moins la moyenne de 10 sur 20 pour valider l’UE7 du DSCG.

Assumez votre trac

Vous avez le trac avant d’entrer en scène ? Rien d’étonnant à cela. Ce stress paraît même plutôt sain, car il signifie que vous mesurez bien les enjeux. Donc, acceptez-le, cela vous aidera à mieux l’évacuer. 

Si vous bafouillez ou perdez le fil de votre allocution, marquez une pause, respirez profondément et adressez une petite remarque au jury avec le sourire pour attirer sa sympathie. Tout ceci n’est pas très grave, reprenez votre discours calmement.

Utilisez vos notes avec parcimonie

Vous appuyer sur des notes a quelque chose de rassurant. Préparez une feuille succincte, avec seulement des mots-clés, car il n’est pas question de lire un texte. Les notes constituent seulement des béquilles pour ne rien oublier et pour vous relancer si vous avez un moment d’égarement.

Langage corporel
Langage corporel

Étudiez votre langage corporel

Le langage corporel et non verbal incarne votre parole. Chacun de vos gestes et chacune de vos attitudes revêt une signification qui doit être en phase avec votre discours.

Le contact visuel

Nous avons déjà évoqué le contact visuel, mais il est bon de le répéter : il est crucial pour impliquer le jury dans votre soutenance de mémoire DSCG. Maintenez le lien avec chacun des deux examinateurs en permanence. 

La posture

L’interprétation de la posture est assez logique : si vous vous penchez vers l’arrière, les bras croisés sur le corps, vous paraissez sur la défensive ; si vous vous penchez légèrement vers l’avant, les bras naturellement posés sur la table, vous paraissez plus décontracté. 

Ne portez jamais votre main à la bouche pour ne pas devenir inaudible. Pensez à débloquer vos épaules et à bien respirer. Votre parole sera plus claire et audible. Vous pouvez vous exprimer avec les mains, mais point trop n’en faut ! Vous agiter vous fait perdre de la crédibilité et peut agacer le jury. Vous ne devez pas non plus paraître trop statique pour donner de la vie à votre discours.

La respiration

Le stress et la concentration vous bouleversent parfois au point d’oublier de respirer. Vous enchaînez alors les phrases avec trop d’empressement, ce qui nuit à la compréhension. 

Pensez à respirer, effectuer de brèves pauses en fin de phrase et laissez le temps au jury d’intégrer les notions que vous venez de développer. 

La voix

Vous devez vous entraîner à poser votre voix. Enregistrez-vous à la maison lorsque vous répétez votre présentation. Il n’est pas toujours agréable de s’entendre, mais cela vous permet de vous corriger à tous les niveaux : ton, niveau sonore, débit, intensité et rythme. 

Travaillez votre élocution. Le stress a tendance à vous faire accélérer le débit. Ralentissez et articulez.

Évitez les tics de langage et les « euh »

En vous enregistrant, vous vous rendrez peut-être compte de tics de langage et de « euh » répétitifs flagrants. Interrogez aussi votre entourage à ce sujet, car vous êtes celui qui a le moins de recul pour vous rendre compte de vos tics. 

Travaillez ensuite au quotidien, bien en amont de votre soutenance, pour faire disparaître ces mauvaises habitudes. 

Prévoyez du temps pour vous préparer

Si vous craignez vraiment la prise de parole en public, prévoyez beaucoup de temps pour vous y préparer. Entraînez-vous chez vous, seul devant le miroir, puis devant un public bienveillant de famille, d’amis ou d’étudiants que vous côtoyez pour vos études de DSCG.

Vous pouvez aussi vous lancer dans des activités annexes qui vous habituent au public (cours de théâtre ou d’improvisation), ainsi qu’à gérer le stress (méditation, maîtrise de la respiration, etc.).

Contactez-nous dès maintenant. IsupCompta vous accompagnera de A à Z pour mener à bien votre projet.
Suivez-nous sur Facebook et Instagram. Recevez nos dernières mises à jour en temps réel.